Le projet de création d’un Circuit Touristique intercommunal durable dans le Mono (CIRTOUM) prévoit au profit des communes bénéficiaires l’organisation et la responsabilisation des acteurs du Tourisme, ce que la commune de Lokossa lance le jeudi 24 septembre 2020 en posant le premier acte de ce processus qui attend son exécution dans les autres communes du Mono.           

La salle de conférence de la Mairie de Lokossa a servi de cadre pour la première séance de concertation entre les acteurs du tourisme de cette commune bénéficière du projet CIRTOUM au même titre que Athiémé, Bopa, Comè, Grand-Popo et Houéyogbé. Cette séance conduite par une équipe d’experts placé sous la direction de la société CHIKTEH EVENTS SA sonne le glas d’une série de rencontres grâces auxquelles les acteurs du tourisme de Lokossa mettront en place un creuset de convergence des idées, des bonnes pratiques, d’actions pour la modernisation et la professionnalisation du tourisme. A cet effet, les hôteliers, les restaurateurs, les transporteurs, les guides de tourisme, les communautés détentrices, les artisans ont marqué de leur présence, cette séance de travail. Une trentaine d’acteurs qui malgré le temps menacé par la pluie, ont fait le déplacement. Accueillis par l’Unité de Gestion du Projet CIRTOUM de Lokossa, ils ont passé une matinée d’échange et de dialogue constructive ponctuée de communications qui ont été présentés par le chargé du projet CIRTOUM représentant le GI-MONO, monsieur Pacôme C. ALOMAKPE et le collège d’experts (Paterne GUEDEGBE, Alexis FAGNINOU) mobilisés pour la circonstance par CHIKTECH EVENTS SA. La première communication rappelle le contexte dans lequel s’inscrit la mise en place du cadre de concertation des acteurs du Tourisme. On comprend qu’il s’agit d’une activité du sous-projet communal CIRTOUM qui vise à organiser les acteurs en vue de leur professionnalisation. Cette organisation doit respecter dans sa forme, ses attributions et sa composition des normes que la deuxième communication s’est attelée d’exposer. Une longue période d’échanges a suivi la présentation des deux communications et a permis aux acteurs du tourisme grâce à la clairvoyance des experts de non seulement comprendre les enjeux et défis d’un tel creuset, mais aussi de prendre des engagements pour la concrétisation de ce projet. D’autres séances sont prévues dans le mois d’octobre et permettront l’organisation de l’assemblée générale constitutive et la cérémonie d’installation des organes dudit cadre de concertation.

Les officiels lors de la séance de mise en place du carde de concertation des acteurs de tourisme

Rappelons que le projet CIRTOUM est une initiative du Groupement Intercommunal du Mono (GI-MONO) qui a bénéficié du soutien financier de l’Union européenne (UE) à travers du Programme d’Appui au Développement Territorial (PADT). Les communes tierces bénéficiaires de ce projet mettront en œuvre les activités à savoir : l’aménagement de deux sites touristiques et leurs voies d’accès, la mise en place de cadre de concertation des acteurs du tourisme, la formation de ces acteurs et la création d’un quartier modèle sans déchets plastiques. Toutes choses qui visent à améliorer la capitalisation des atouts et potentialités touristiques du mono et par ricochet renforcer la capacité de mobilisation de ressources propres desdites communes.

Rédigé par Alomakpé C. Pacôme

commentaires